Origine du Krach financier 2008

par zakariaa 22 Décembre 2008, 17:13 Crise Financière 2008

Tout a débuté en été 2007 à cause des "subprimes". Ces derniers, qui sont des prêts hypothécaires consentis à la classe moyenne américaine pour l’acquisition de biens immobiliers, étaient attribués sans tenir compte de la solvabilité des clients. Ils étaient garantis par le bien acquis par l’emprunteur.

La défaillance de plusieurs clients, dont des centaines de milliers se sont retrouvé ruinés par l’incapacité de pouvoir rembourser leurs prêts, était à l’origine de la chute du prix de l’immobilier aux Etats Unis. Certaines banques qui avaient eu recours à ce type de financement se sont retrouvées dans une situation financière critique puisqu’elles ne pouvaient plus, à cause de cette chute, récupérer l’argent qu’elles avaient prêté. Cette situation avait acculé ces banques à recourir à la titrisation pour tenter de limiter les risques de ces crédits. Elles ont transformé ces emprunts en titres qui se sont échangés sur toutes les places boursières.

Toutefois, ces titres qui ne valaient plus rien à cause de la chute des prix, ont poussé les banques à se méfier de ces placements risqués. Ceci a instauré un climat de manque de confiance entre les banques qui commençaient à ne plus se prêtaient de l’argent entre elles. La crise de confiance des marchés interbancaires a causé une carence de liquidité chez certaines banques. Les premières faillites s’annoncent donc, dès 2007.

Au début 2008, la majorité des économistes pensaient que de la crise était derrière nous. Plusieurs raisons justifiaient cette opinion. D’une part la crise des subprimes était bien identifiée et d’autre part les banques avaient revendu les titres à risques qu’elles détenaient. Néanmoins, lors des arrêtés des comptes annuels des banques, en février 2008, il s’est avéré que leurs pertes sont plus importantes que prévu. (Cas de Citibank par exemple)

Aussitôt, la crise financière qui était d'abord une crise bancaire va se transformer en krach boursier, et ce, malgré l’injection de liquidités par les banques centrales Américaine et Européennes.

La crise immobilière américaine s'est transformée en crise financière et bancaire, elle-même entraînant une crise économique mondiale avec des risques de récession aux Etats-Unis, en Europe et partout ailleurs.

Aujourd’hui, l’avenir demeure parfaitement incertain quant au sort qui sera celui des marchés financiers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
A
<br /> Il existe trois grandes agences de notation qui détiennent plus de 94% du marché mondial de notation. Le métier de ces agences nommées, Standard and Poor’s, Moody’s et Fitch consiste en l’attribution, aux entreprises qui en font la demande, des notes qui leur permettent d’accéder facilement aux marché financiers. La notation de ces agences tienne compte de plusieurs critères (financiers, réglementaires, moraux…etc.). <br /> Je rappel que les notes attribuées aux clients de ces agences peuvent se présenter comme - "AAA" désignant la meilleure note. "BBB" mauvaises performances, et "D" pour les entreprises qui font défaut.<br /> Ceci me donne l’envi de poser la question suivante : Les agences de notation sont-elles pour quelque chose dans la crise actuelle ?<br /> Ma question vient du fait que la majorité des articles met en évidence les supprims et les marchés dérivés (notamment la titrisation) comme les principaux facteurs qui sont à l’origine de la crise que nous vivons. A mon avis,  les agences de notation ont participé, elles aussi, à cette la crise.<br />  <br />
Répondre
Z
<br /> C'est ca<br /> <br /> <br />
B
<br /> Comme vous le savez, peut être, après la crise de 1929, le système keynésien avait instauré une spécialisation des banques (dépôts,  affaires …etc.) pour éviter la contagion des crises financières à l’économie réelle. Dès les années 1980, les législations qui imposaient une certaines discipline au marché financier commence à se disloquer à cause de la globalisation financière (libre circulation des capitaux, nouveaux produits financiers…etc.).<br /> C’est ainsi que la crise actuelle a mis en évidence l’impact négatif sur le marché financier de la vente à découvert. Cette vente qui est une technique qui permet à l’opérateur d’acheter une marchandise à terme sans avoir la couverture monétaire pour la payer, est une option financière qu’on détient et qui peut être vendue plusieurs fois avant d’être dénouée.<br /> Donc, ce genre de technique, qui ne se base pas sur l’économie réelle, présente la source principale qui a nourri la crise actuelle.<br />
Répondre
Z
<br /> Ca rejoint la titrisation<br /> <br /> <br />
A
La notation des agences est une formalité quasi-obligatoire pour les entreprises qui veulent emprunter sur les marchés financiers. Cette note joue un rôle primordial sur le prix des emprunts à venir de ces entreprises. <br /> Ces agences qui ont attribué de bonnes notes à des produits financiers très risqués ne peuvent qu’entraîner la spéculation. Le cas des « subprimes » est une illustration qui montre leur participation à la crise actuelle. En Effet, en été 2007 quelques sous catégories des produits dérivés des crédits subprimes, tel que les RMBS, ont été dépréciés brutalement par ces agences. Ceci a entraîné une baisse des marchés boursiers.<br />  Donc, bien que ces agences ne puissent garantir la liquidité des produits financiers qu’elles notent et que leur rôle consiste à évaluer la qualité des produits de titrisation et non celle des sous-jacents, leur responsabilité dans cette crise n’est pas négligeable.
Répondre
Z
<br /> Voilà une autre cause<br /> Merci <br /> <br /> <br />
A
Titrisation et Subprime à l’origine de la crise<br />  <br /> Effectivement, la crise financière a commencé par les fameux impayés des crédits de l’immobilier. Ces crédits à taux  variable n’étaient pas chers et les banques américaines fermaient les yeux sur la solvabilité des ménages. Ceci a conduit automatiquement aux impayés et par conséquent à des faillites de certaines banques aux Etats Unies d’Amérique. <br /> La catastrophe précitée s’est propagée, alors, sous l’effet de la titrisation.  Cette dernière qui est un moyen de mélanger des crédits à risque avec d’autres moyennement risqués et les vendre comme un nouveau produit dérivé. <br /> Vu que les nouveaux produits dérivés étaient vendus dans toutes les bourses, l’empoisonnement s’est répandu partout dans le monde.
Répondre
Z
<br /> <br /> Les produits dérivés ne représentent qu'une cause parmi d'autres que nous essayerons de rechercher inchaa allah<br /> <br /> <br /> <br />

Haut de page